Vous partez en Grèce prochainement et vous ne savez pas quel parcours effectuer ? Alors, venez vous inspirer de cet itinéraire 7 jours en Grèce.

Dans cet article, je vous présenterai le séjour que j’ai personnellement effectué. Je vous donnerai les lieux visités, les activités réalisées ainsi que mes avis sur les endroits où manger et dormir. Vous aurez ainsi de nombreux conseils pour vos vacances en Grèce. Vous pourrez vous éviter certains problèmes et organiser facilement votre séjour !

Le voyage étant prévu la dernière semaine du mois de Mars, il est assez difficile de se baigner. Lors de la préparation du voyage, j’ai donc plutôt choisi d’effectuer un circuit d’une semaine en Grèce continentale sans aller sur les îles de Cyclades (Santorin, Paros …). La météo durant ce voyage a d’ailleurs été très bonne avec un grand soleil presque tous les jours.

Tips : Le fait de partir au mois de Mars (basse saison) permet de profiter de tarifs préférentiels et d’éviter le tourisme de masse. Vous trouverez plus de détails sur l’article suivant dédié au budget du voyage.

Jour 1 : Arrivée à Athènes

Après 2h40 de vol depuis Marseille, j’ai atterri à l’aéroport d’Athènes vers 20h (attention 1h supplémentaire de décalage horaire par rapport à la France). Pour la première soirée et les premiers jours, direction Athènes pour la visite de la capitale.
J’ai choisi de ne pas louer de voiture à l’aéroport afin d’éviter de conduire dans le centre ville d’Athènes et de trouver un endroit pour garer la voiture (ce qui est parfois difficile).

Pour rejoindre le centre-ville d’Athènes depuis l’aéroport, il existe plusieurs options :

  • Bus X95 (environ 6 €)
  • Taxi (environ 30 €)
  • Métro Ligne 3 (10 €)

Plus d’informations : https://vivreathenes.com/les-differents-moyens-de-transport-depuis-l-aeroport-international-d-athenes.html

J’ai choisi le métro pour des raisons de facilité (facile d’accès dans l’aéroport), pas de circulation, rapide (40 minutes) et arrêt à la place Syntagma en plein centre-ville et à deux pas du quartier Plaka là où j’avais mon hôtel.

Où dormir à Athènes ?
Pour dormir à Athènes, j’ai choisi l’hôtel Phaedra. Il est parfaitement situé en plein milieu du quartier Plaka, avec vue sur l’acropole, faible budget (41 € la nuit à cette période). Si vous n’êtes pas très difficiles en terme de logement et que vous cherchez un hôtel à faible budget alors il est parfaitement adapté pour vous.

Où manger à Athènes ?

A quelques pas de l’hôtel, de nombreux restaurants sont disponibles. Mon choix s’est porté sur Elea Mezedadiko. Quoi de mieux qu’une bonne Moussaka pour commencer son voyage en Grèce ?

Hotel Athènes Phaedra
vue depuis Hotel Phaedra

A la suite du repas, vous pourrez prévoir une petite balade dans les rues d’Athènes de nuit et notamment dans les quartiers Plaka et Anafiotika (en bas de l’acropole).

Jour 2 : Visite d’Athènes

Si vous ne savez pas quoi faire à Athènes, vous pouvez retrouver ci-dessous les incontournables de la capitale :

  • L’acropole : Site mythique d’Athènes où se trouve le Parthénon qui surplombe la ville, vous ne pouvez pas le rater (dans les deux sens de l’expression …).
  • La place Syntagma : Place centrale de la ville, vous pourrez observer la relève de la garde toutes les heures à XXh55.
  • Quartier Monastiraki : Avec son souk le dimanche et ses nombreuses boutiques de souvenirs.
  • Temple de Zeus : À côté du jardin national. Payer un ticket pour rentrer dans l’enceinte ne vaut pas forcément le coup mais vous pouvez toujours rester en dehors pour y jeter un oeil.
  • Jardin national : Pour se balader dans un parc tranquille et agréable. Cela change un peu et on apprécie.
  • Le stade des Panathénées : Stade antique restauré par la suite, il est donc en super état. Il a même accueilli les jeux olympiques.
  • Quartier Plaka : Vous pouvez re faire un tour dans le quartier Plaka (de jour cette fois)
  • Rue Ermou : Pour les amateurs de boutiques
  • L’agora antique
  • Le musée de l’Acropole

J’ai donc fait comme tout le monde et suivi certains de ces incontournables pour visiter Athènes en 1 jour. Marcher pour aller d’un site à un autre est largement possible.

Pendant la période d’hiver, la plupart de ces attractions sont à moitié prix, voire mêmes gratuites pour les étudiants de l’union européenne.

Où manger à Athènes ?

Pour le midi, j’avais envie de manger la spécialité grecque : les gyros. Il s’agit de “sortes” de sandwich avec du pain pita, fourré avec du porc, du poulet ou de l’agneau ainsi que quelques frites, des oignons et des tomates ainsi que de la sauce tzatziki ! A quelques pas du jardin national, je vous conseille le Smile Restaurant.


Pour le soir, aux environs de mon hôtel j’ai pu trouver le restaurant Liondi dans lequel j’ai mangé un plat typique grec : le pastitsio (un mélange de lasagnes et de moussaka).

Jour 3 : D’Athènes à Nauplie (Péloponnèse)

Pour le troisième jour de ce circuit en Grèce, j’ai divisé la journée en deux parties : fin de la visite d’Athènes le matin et direction le Péloponnèse l’après-midi. Comme c’était la fête nationale grecque, beaucoup de sites touristiques étaient fermés à Athènes (mais également dans tout le pays).

Par conséquent, je me suis dirigé vers le Musée de l’Acropole qui est gratuit le 25 mars et que je n’avais pas visité la veille. On peut y découvrir les vestiges de l’Acropole et de nombreuses explications sur ce site.

Ensuite, j’ai récupéré ma voiture de location et je suis parti à Nauplie. Le trajet entre les deux villes dure environ 1h50. La circulation autour Athènes est plutôt aisée puisqu’il y a beaucoup de double et triple voies. L’autoroute n’est que peu empruntée par les grecs.

En chemin, vous pouvez vous arrêter à Corinthe afin d’observer ce fameux canal très étroit.

Nauplie est une magnifique ville balnéaire. Voici les activités incontournables de Nauplie :

  • La promenade du bord de mer : Vous pouvez la démarrer en longeant le port jusqu’à la plage d’Arvanitia : véritable coup de cœur, cette promenade en met plein les yeux ! NB : elle mène également  à l’Acronauplie, une citadelle, si vous empruntez le bon chemin.
  • La forteresse Palamède : Du haut de ses 900 marches, la vue est splendide ! Vous pouvez également monter en voiture. Sa visite est payante (6€ en hors saison, gratuit pour les étudiants de l’UE)
  • Le port et l’ilôt Bourdzi : Si vous avez un peu plus de temps.
  • Visiter la vieille ville : C’est là que vous trouverez les magasins et les restaurants.
Nauplie Grèce
Port de Nauplie

Arrivé à Nauplie dans l’après midi, j’ai suivi la balade du bord de mer. Il s’agit d’un chemin aménagé qui longe la mer et la falaise. Profitant d’un soleil magnifique, cette activité a été un de mes coups de cœur de ce voyage en Grèce. Par la suite, je me suis baladé dans la vieille ville avant de trouver un restaurant, mais le centre n’a rien d’incroyable.

Promenade mer Nauplie
Promenade au bord de mer Nauplie

Où dormir à Nauplie ?

A Nauplie, j’ai choisi de dormir au Nikolaos Pension. Cette petite chambre d’hôte est parfaitement située puisqu’elle est à quelques marches de la vieille ville. A cette période, le prix était de 50€ par nuit. Vous trouverez une bouilloire, du café, du thé et un frigo dans la chambre. Le gros avantage de cet hôtel est le parking situé en face dans lequel vous pourrez vous garer facilement.

Où manger ?

Athènes : Le midi, j’ai à nouveau mangé un gyros à Neoklassiko, à quelques pas de la place Syntagma.

Nauplie : A quelques pas de l’hôtel, on trouve de nombreux restaurants. J’ai choisi d’aller à Il Porto, un restaurant italien qui n’était pas exceptionnel.

Jour 4 : Nauplie, Epidaure et Mycènes

Journée remplie pour ce quatrième jour de voyage ! De nombreuses activités dans l’Est du Péloponnèse sont au programme. Pour le début de matinée, je suis resté à Nauplie afin de visiter la forteresse Palamède. Comme je l’ai dit plus haut dans cet article, on y arrive après une montée de 900 marches mais on peut également s’y rendre en voiture. A savoir qu’il n’y a pas de buvette donc prévoyez un peu d’eau en cas de forte chaleur. La visite de la forteresse coûte 6€ hors-saison (gratuit pour les étudiants de l’UE).

De mon point de vue l’intérêt culturel de la visite est assez faible car il manque des panneaux d’informations. Néanmoins, le fait de pénétrer dans l’enceinte et de prendre de l’altitude permet d’avoir une superbe vue des alentours sur la ville de Nauplie et sur la mer. On peut donc y prendre de très jolies photos.

Forteresse Palamède
Vue depuis Forteresse Palamède

Après la forteresse en fin de matinée, direction Epidaure ! La route était déserte et le temps de trajet est de 30 minutes. Le théâtre d’Epidaure est spectaculaire par son état de conservation et sa situation au milieu de la nature. Vous pourrez également visiter le sanctuaire d’Asclépios, Dieu de la médecine et d’autres monuments. Cependant, ces monuments sont vraiment des ruines et je trouve qu’il est compliqué de se les imaginer. Je pense qu’il serait bien de rajouter des modélisations 3D afin de rendre tout ça plus visuel. Il y a également un petit musée afin d’avoir quelques informations supplémentaires sur le lieu. Sur place, prévoyez un pique-nique car il y a très peu de restaurants à proximité.

Théâtre Epidaure
Théâtre d’Epidaure

Après la visite du site d’Epidaure, j’ai repris la voiture jusqu’à Mycènes (45 minutes). Là bas, vous pourrez visiter la Porte des Lionnes, ancienne entrée de la cité antique, mais également le tombeau d’Agamemnon. Il y a un musée plutôt intéressant sur le site.

Enfin, j’ai repris la voiture en fin d’après-midi pour aller jusqu’à Olympie. Je préférais passer la nuit là-bas afin de pouvoir visiter le site archéologique dès le lendemain matin. Le trajet dure environ 2h30 par l’autoroute et la route est très agréable à prendre.

J’ai été surpris de voir qu’Olympie n’était qu’un tout petit village, sans trop de charme. Néanmoins, comme dans tous les autres sites touristiques, on y trouve facilement un hôtel pas très cher.

Où dormir à Olympie ?

J’ai dormi au Anesi Rooms To Rent pour 30€ la nuit en mars. La chambre était correcte et fonctionnelle. De plus, il y a une cuisine commune en libre accès où vous pourrez trouver une bouilloire, du thé, du café, des oranges, un presse agrumes, des plaques de cuisson… Tout pour vous faire à manger/à déjeuner !

Où manger à Olympie?

Le soir, j’ai mangé à Symposio Taverna. Le restaurant était vide mais les gérants étaient très sympathiques et m’ont offert du pain grillé à l’huile d’olive et aux épices ainsi qu’un yaourt à la grecque en dessert. Les prix étaient bas et la nourriture très bonne ! Vous pouvez y aller les yeux fermés !

Jour 5 : Olympie

Le matin, après avoir fait mon check-out, je suis parti visiter le site archéologique d’Olympie. Sachez qu’il y a un parking et que vous pourrez vous y garer aisément. Le tarif de la visite comprend le site et le musée archéologique ainsi que le musée des Jeux Olympiques . Autrefois, ce site archéologique accueillait les Jeux Olympiques antiques. Il comprend le temple de Zeus (dont la statue appartient aux Merveilles du Monde Antique), celui de Héra, ainsi que les vestiges de toutes les installations sportives destinées à ces jeux antiques.

J’ai trouvé ce site très paisible et ombragé mais également très intéressant. De nombreuses explications en anglais sont présentes et elles sont accompagnées de reconstitutions 3D des bâtiments. Il est donc plus facile de se représenter les lieux. De plus, il y avait peu de monde (hors saison), ce qui a rendu la visite encore plus agréable. Il y a à nouveau un musée sur le site. On peut y observer les frontons des temples, des œuvres d’art Grecques antiques ainsi que de nombreuses statues et vestiges.

L’après-midi, je suis allé visiter le musée de l’Histoire des anciens Jeux Olympiques. Dans celui-ci, on trouve des explications en français. Ici, on apprend des informations sur les épreuves des JO anciens, leur durée, les participants, les spectateurs, les honneurs dus aux gagnants, l’entraînement…

Enfin, j’ai pris la voiture afin de me rendre à Delphes (3h15). La première partie du trajet qui remonte le Péloponnèse n’était pas agréable à conduire et traverser. En effet, il n’y a pas d’autoroute donc il y a beaucoup de trafic.

Une fois qu’on  traversé le pont Rion Antirion (traversée qui vous coûtera la somme de 13,50€), les paysages deviennent magnifiques ! La route longe la mer jusqu’à Itea.

Delphes est un petit village de montagne. On trouve très facilement de nombreux hôtels et des restaurants. Il est célèbre pour sa vue splendide sur une mer d’olivier donnant sur le village balnéaire d’Itea.

Vue de Delphes
Vue de Delphes

Où dormir à Delphes ?

J’ai dormi à l’hôtel Orfeas. C’était un excellent rapport qualité-prix. La literie n’était pas au top du top mais pour 30€, le petit-déjeuner était compris. De plus, comme Delphes est un petit village, les restaurants sont proches de l’hôtel. Le gérant était très sympathique et n’hésitait pas à donner de précieux conseils !

Où manger ?

Olympie : Le midi, j’ai mangé à Olympie à Mythos. Idéal pour manger un bout rapidement avant de commencer l’après-midi.

Delphes : Le soir, j’ai mangé à Taverna Dion à Delphes. Une excellente adresse pour manger grec. Les menus sont copieux, pour 10 € vous mangez une entrée, deux plats et un dessert …

Jour 6 : Delphes

Pour cet avant dernier jour, le temps n’était pas exceptionnel : quelques pluies fines et nuages empêchant d’avoir une vue totalement dégagée sur la mer et la ville d’Itea en contrebas.

Delphes est connue pour son site archéologique, Delphi, dans lequel vous pourrez notamment voir le temple d’Apollon. En plus d’être intéressant pour son côté historique, la vue depuis celui-ci est magnifique ! Comme à beaucoup d’endroits à Delphes d’ailleurs … Les explications sur le site et dans le musée archéologique sont en français.

Temple d'Apollon Delphes
Temple d’Apollon Delphes

En descendant sur la route après le site de Delphi, vous pourrez également retrouver le temple circulaire Tholos (temple d’Athéna Pronaia) qui est à voir.

Tholos Delphes
Tholos Delphes

La randonnée est une des activités principales de Delphes. Si vous avez envie de prendre l’air de montagne, alors de nombreux choix s’offrent à vous. Sachez que le sentier européen de  l’E4 passe par Delphes. Parmis les randonnées à Delphes vous avez :

  • Sentier E4 vers le sud en direction d’Itea (retour en bus) pour 12km et 3h à 4h de marche
  • Sentier E4 vers le nord et le mont Parnasse
  • Jusque Corycian Cave (grottes), 19km et 6h de marche

Pour ma part, comme le temps n’était pas au rendez vous j’ai emprunté le sentier E4 vers le nord (ça grimpe un peu au début mais ça se calme après) jusqu’à un refuge en haut de Delphes pour une balade de 2h environ. La vue est splendide de là-haut !

Sentier E4 Delphes
Sentier E4 Delphes

Si vous avez le temps (dans les deux sens du terme) et que vous aimez ça, je vous conseille de faire une randonnée pour profiter du Mont Parnasse sachant que des départs peuvent se faire de la ville d’Arachova à quelques minutes de Delphes en voiture.

Où dormir à Delphes ?

J’ai décidé de passer deux nuit à Delphes. Peut-être aurais-je la chance de voir Delphes totalement ensoleillé le lendemain (Spoiler : ça n’a pas été le cas). J’ai donc choisi un hôtel un peu plus luxueux : le Nidimos Hotel à 55€ la nuit. En raison de la période non touristique, un surclassement m’a permis d’avoir la vue sur la vallée et la mer d’oliviers et non sur le jardin. Quelle chance ! Le petit déjeuner est très copieux et d’une excellente qualité.

Où manger à Delphes ?

En face de l’hôtel, le restaurant To Patriko offre une superbe vue. Les prix sont un peu plus élevés que d’habitude mais la nourriture était bonne.

Jour 7 : Ne faites pas ce que j’ai fait

Pour la dernière journée de mon périple, j’ai voulu faire un tour vers l’Est d’Athènes et notamment dans la ville de Marathon. C’est une très mauvaise expérience que je ne vous conseille pas de reproduire pour votre itinéraire 7 jours en Grèce. Marathon est une station balnéaire désertique en mars. Les paysages ne sont pas magnifiques et il n’y a pas grand choses à faire.

A la place de cette dernière journée je vous propose de:

  • Rester un jour de plus à Athènes pour approfondir la visite de la ville
  • Allonger votre séjour dans le Péloponnèse (Mistra ou Monemvasia)
  • Aller jusqu’aux Météores (si vous êtes motivés pour faire un peu plus de route)
  • Faire une excursion au cap Sounion
  • Faire une excursion d’une journée sur une île à proximité d’Athènes
  • Visiter les gorges de Vouraïkos

Avec cet itinéraire 7 jours en Grèce vous aurez largement la possibilité de vous régaler, même au mois de Mars ! Si c’était à refaire, je serais tout de même parti fin mai ou juin afin de pouvoir profiter de la mer et d’alterner visites historiques et baignade.

Où dormir à proximité de l’aéroport ?

A proximité de l’aéroport, j’ai dormi à l’hôtel Panthéon car c’était le seul endroit disponible et accessible pendant la période. L’hôtel a pour unique but de dépanner si on veut se rendre à l’aéroport le lendemain.